Introduction :


Selon l’agence nationale de santé publique, le burn out toucherait plus de 30 000 français chaque année. C’est tout simplement considérable !

Mais comment expliquer de tels chiffres ? Comment expliquer que la France figure parmi les plus gros consommateurs d’antidépresseurs et d’anxiolytiques au monde ? Pourquoi avons-nous tant besoin de nous calmer à l’aide de médicaments ?

Nous sommes en droit de se poser ces questions et surtout de connaître les moyens de prévenir contre ce phénomène. Et cela tombe bien, car c’est justement ce que nous allons voir dans cet article !

le burn out toucherait plus de 30 000 français chaque année

Le burn out : qu’est-ce que c’est ?


Le burn out est considéré par l’OMS comme un symptôme d’un stress chronique lié au travail. Il n’est donc plus considéré comme une maladie, malgré l’état physique dans lequel il peut plonger certaines personnes.

On caractérise notamment le burn out à travers les 3 symptômes suivants :

  • Un manque d’énergie ou de l’épuisement
  • Une perte d’intérêt pour son travail voire même une forme de rancœur envers celui-ci
  • Une perte d’efficacité professionnelle, souvent liée à une perte de l’estime de soi

Le burn out, lorsqu’il vous touche, peut vous laisser épuisé, dépourvu de l’envie de travailler, avec le sentiment de ne pas être à la hauteur de la tâche qui vous incombe.

Il s’agit donc d’une situation grave à ne pas négliger.

Les types de personnalité :


Mais qu’est-ce qui peut expliquer que certaines personnes parviennent à sentir ce phénomène approcher (et donc à s’arrêter à temps) alors que d’autres non ?

Eh bien il se trouve qu’une partie de la réponse se trouve dans notre personnalité.

En effet, nous avons tous développé à travers notre éducation et nos expériences un ensemble de croyances. Ces croyances ont ainsi contribué à construire notre personnalité, nous dotant au passage de forces et de faiblesses.

Le problème est que certaines forces, largement valorisées dans le domaine du travail, peuvent également se retourner contre nous lorsqu’elles sont présentes en excès dans notre personnalité.

Par exemple, on priorisera dans le milieu professionnel des qualités comme l’exigence envers soi-même, la ténacité ou encore l’abnégation. Et c’est tout à fait normal : ce sont des atouts précieux qui permettent à tout individu les possédant de se montrer efficace dans son travail.

Mais si vous ne possédez pas en parallèle la faculté de prendre du recul sur une situation ou de partager vos difficultés avec les autres, ces qualités pourront également creuser votre tombe.

C’est pourquoi une meilleure compréhension de votre personnalité pourra vous aider à prévenir le burn out,  via la mesure de vos forces et la prise de conscience de vos faiblesses.

Pour en savoir plus sur ce sujet, nous vous recommandons notre article sur les 5 types de personnalité pouvant être une source de stress.

notre personnalité peut revêtir une forme de stress via le travail

Mettre des limites claires :


Pour éviter le burn out, il va donc falloir travailler sur ses tendances naturelles. Et une qui revient souvient, c’est celle de vouloir terminer ce que l’on a commencé.

En effet, qu’est-ce qu’il y a de plus frustrant que de devoir s’arrêter en plein milieu d’une tâche qui accapare toute notre attention ? Pas grand-chose !

Or c’est cette justement cette frustration qui va nous empêcher de nous arrêter dans le domaine professionnel. Soit en ramenant du travail à la maison, soit en restant plus tard au travail.

La conséquence ? Vous ne définissez pas de limite claire et précise entre votre temps personnel et votre temps de travail. Ni même entre votre lieu de travail et votre domicile. Et malheureusement, c’est un problème.

En agissant ainsi, vous allez empêcher votre cerveau de différencier clairement les temps de loisir et les temps de travail. Or il en a cruellement besoin pour se reposer !

Comment voulez-vous qu’il sache que vous êtes en pause si vous effectuez cette dernière au même endroit où vous travaillez habituellement ? Il ne peut pas !

Cela explique pourquoi vous aurez tendance à penser boulot à n’importe quel moment, y compris au moment de se coucher ou quand vous serez en famille.

C’est pourquoi il est capital de définir des limites claires entre vie professionnel et vie privée… si l’on souhaite éviter le burn out !

Savoir dire « non » :


Cela peut paraître anodin, mais le simple fait d’accepter quelque chose que vous ne vous voulez pas faire, simplement parce qu’on vous le demande, peut générer une grande frustration.

Peut-être que vous avez dit « oui » pour faire plaisir, par peur de décevoir ou encore pour éviter un conflit. Dans tous les cas, le résultat sera le même : votre corps tout entier va entrer en résistance contre cette décision.

De plus, accepter quelque chose équivaut généralement à s’imposer une tâche supplémentaire dont on se serait bien passé. Au niveau professionnel, cela peut être de respecter une deadline irréaliste qui vous oblige de travailler jusque tard le soir et de négliger tous les autres aspects de votre vie.

Ainsi, l’incapacité à refuser quelque chose peut devenir une source d’émotion négatives comme la colère, la frustration ou encore la culpabilité. Car oui, on se sent bien souvent coupable de ne pas avoir su dire « non » !

C’est pourquoi vous devez apprendre à maitriser cette capacité. Comme n’importe quelle compétence, elle peut être améliorée avec de l’entraînement. Commencez simplement par dire « non » aux sollicitations les plus basiques, sans vous énerver ni chercher à vous justifier.

ne pas savoir dire "non" peut générer des émotions négatives et donc favoriser la survenue du burn out

Ce que l’on cherche à enfouir :


Enfin, même si le burn out est bien un syndrome associée à une surcharge de travail, il peut être bon de se demander : « pourquoi avons-nous tant besoin de nous plonger à corps perdu dans ce dernier ?« 

Est-ce par passion ? Pour gagner d’avantage d’argent ? Ou pour oublier d’autres problèmes plus profonds sur lesquels nous n’avons pas d’emprise ?

Avant de désigner son travail comme responsable, il serait intéressant de d’abord se poser ces questions. Quelques fois, on peut se rendre compte qu’en agissant sur d’autres aspects de sa vie, on peut améliorer automatiquement sa relation au travail.

Imaginez que vous n’êtes pas satisfait de votre vie de couple. Dans cette situation, il sera probable que vous rentriez tardivement à votre domicile, de manière consciente ou non. Car les probabilités de générer une dispute avec votre conjoint seront importantes.

Vu que votre cerveau aura associé votre domicile à un lieu hostile, vous aurez naturellement tendance à repousser le moment de rentrer chez vous… et à passer davantage de temps au travail.

C’est pourquoi l’introspection peut être un bon moyen de prévenir le burn out… voire même de le guérir.

Conclusion :


Le burn out n’est pas un syndrome à prendre à la légère. Il entraîne des conséquences graves, aussi bien sur votre état psychique que physique.

Il existe heureusement des points d’améliorations pour prévenir ce phénomène. Cela passe notamment par une meilleure compréhension de soi et de ses désirs profonds, la capacité à dire « non », ainsi qu’à une délimitation claire entre vie privée et vie professionnelle.

Maintenant, si vous souhaitez aller plus loin et être guidé étape par étape pour apprendre à mieux gérer vos émotions et devenir une personne plus sereine, nous vous avons préparé une formation 100% gratuite à laquelle vous pourrez accéder juste ici : https://optisante.fr/formation/stress/inscription-formation-offerte/

En attendant vivez heureux, vivez pleinement, et à bientôt pour un nouvel article !


Références :

  • https://www.who.int/mental_health/evidence/burn-out/fr/
  • La vérité sur ce qui nous motive, de Daniel Pink
  • Maître de votre temps, maître de votre vie, de Brian Tracy
  • Le pouvoir de la confiance en soi, de Bryan Tracy
  • Pouvoir illimités, de Anthony Robbins
  • Je développe mon intelligence émotionnelle, de Lucile Quillet

Vous avez trouvez cet article intéressant ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer!

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 3

Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à noter ce post.