Introduction :


« Je suis nul » : c’est une phrase que beaucoup de personnes se disent malheureusement de manière quotidienne. Mais est-ce vraiment le cas ? Est-ce que toutes ces personnes sont réellement nulles ? Non, bien sûr que non.

Mais alors comment expliquer ce phénomène ?

Eh bien il faut comprendre que se dévaloriser de cette façon est généralement dû à la présence d’une croyance. Cela peut provenir d’une généralisation d’expériences passées (« je n’ai jamais réussi à le faire donc je ne vois pas pourquoi ça changerait ») ou de son éducation.

Dans les deux cas, cela aboutira sur la même conséquence : vous n’allez plus réagir à une situation en vous basant sur des éléments rationnels mais sur des éléments émotionnels, issus de votre croyance.

Le problème est que si cette croyance est limitative, c’est-à-dire qu’elle vous freine au lieu de vous faire aller de l’avant, cela impactera votre bien être.

C’est pourquoi nous allons vous donner dans cet article 5 moyens de lutter contre ce type de croyance afin de vous permettre d’arrêter de vous dévaloriser et de reprendre confiance en vous.

Faîtes preuve de bienveillance envers vous-même :


Tout comme vous avez l’habitude de constater ce qui ne va pas dans votre personnalité ou dans votre vie, prenez le temps chaque jour de remarquer le positif.

Lorsque vous serez tenté de vous dire : « je suis nul », prenez le réflexe de remplacer cette affirmation par quelque chose de plus positif.

Même si ce n’est pas un exercice facile, prenez le temps de vous installer dans le calme pour réfléchir à toutes les choses que vous avez accompli ou aux traits de votre personnalité dont vous êtes fier. Quoique que vous puissiez en penser au moment de lire ces lignes, il y en a forcément. C’est juste que vous n’avez pas pris l’habitude jusqu’à présent de les mettre en lumière.

Faîtes cet exercice tous les jours afin d’imprégner votre cerveau de pensées positives : vous remplacerez ainsi petit à petit votre tendance à vous dévaloriser… en une véritable source de motivation !

être bienveillant envers soi-même est capital pour améliorer sa confiance en soi

Concentrez-vous sur vos forces :


C’est fou comme on peut avoir tendance à se focaliser sur ses faiblesses. Alors qu’au fond, si nous y réfléchissons, nous disposons en général d’autant de forces que de points faibles, si ce n’est plus !

Alors pourquoi essayons nous constamment de vouloir investir notre temps à nous améliorer dans des domaines… dans lesquels nous ne sommes pas bons ?

Par exemple, que va-t-on recommander à un enfant qui éprouve des difficultés dans une matière ? On va lui conseiller de prendre des cours de rattrapages. Autrement dit, on va dépenser du temps et de l’argent pour l’aider à passer de mauvais… à moyen. Alors que cet enfant pourrait devenir excellent dans un domaine où il est naturellement bon !

L’énorme avantage quand on est un adulte, c’est que nous avons le choix. Il n’y a pas de parents pour nous imposer une décision.

Alors si vous souhaitez améliorer votre confiance en vous : concentrez-vous sur les tâches et activités pour lesquelles vous êtes naturellement doué. S’acharner à vous occuper personnellement de choses pour lesquelles vous n’êtes pas fait ne fera que générer colère et frustration.

Considérez vos échecs comme des expériences :


Il y a toujours deux façons de voir une situation négative. Soit vous pouvez la subir, soit vous pouvez la considérer comme un apprentissage.

Dans les deux cas, cette situation aura bien eu lieu. Il faut accepter que c’est arrivé et que vous ne pouvez plus rien y changer.

Mais vous avez toujours le choix sur la manière dont vous allez réagir à cette situation.

Il est tentant de se laisser aller, c’est une certitude. Mais que préférerez-vous : vous focaliser sur votre douleur en se lamentant sur votre sort ou atténuer cette souffrance en vous demandant ce que vous pourriez apprendre de cet évènement ?

Considérez un échec ou toute situation négative comme une expérience vous permet en effet d’aller de l’avant.

En apprenant de ses erreurs, on devient plus confiant en l’avenir car on sait désormais comment éviter de les reproduire.

considérer les échec comme un apprentissage permet de se concentrer sur le positif

Acceptez que cela ne dépende pas toujours de vous :


Lorsque l’on manque de confiance en soi, un réflexe courant est de s’attribuer volontiers la responsabilité d’un échec.

C’est pour cette raison qu’il est important dans ce genre de situation de prendre le temps d’analyser. Lorsque quelque chose rate ou ne se déroule pas comme vous l’auriez espéré, prenez le temps de vous poser les questions suivantes :

  • « Est-ce vraiment de ma faute ? »
  • « Aurais-je pu faire quelque chose pour que cela se produise différemment ? »

Fournissez une réponse honnête à ces deux questions.

Si vous répondez non, alors vous pourrez accepter que cela ne dépendait pas de vous et vous pourrez passer à autre chose.

Et si la réponse oui… alors voyez cette situation comme une expérience !

Changez votre vision des critiques :


Qu’est-ce que vous ressentez lorsque l’on fait une critique négative ? Vous êtes probablement peiné, en colère ou encore frustré. C’est une réaction plutôt logique au fond.

Mais que se passerait-il si vous changiez votre façon de prendre en compte une remarque ? Comment vous sentiriez-vous si au lieu de prendre cette critique personnellement, vous essayez de la voir comme un axe d’amélioration possible ? Vous seriez certainement beaucoup plus serein.

Car si cet axe se révèle être prometteur, alors cela vous donnera la possibilité de progresser et vous pourrez tout simplement remercier la personne pour son conseil. N’oubliez pas qu’il est normal de ne pas tout savoir, ce n’est en aucun une faiblesse !

Et si vous décidez, en toute conscience de cause, que cette remarque n’est pas justifiée… alors pourquoi s’en soucier ? Ce n’est que l’avis d’une autre personne. C’est sa réalité, pas la vôtre, ne l’oubliez pas !

ne pas prendre à cœur les critiques permet de se libérer du regard des autres

Conclusion :


Se dévaloriser est un réflexe qui provient généralement de mécanismes inconscients, bien souvent difficiles à détecter et donc à corriger.

Nous avons vu cependant qu’il existe des méthodes qui, appliquées régulièrement, vous permettront de lutter contre l’habitude de se dire « je suis nul » et d’améliorer naturellement votre confiance en soi.

Il ne vous reste donc plus qu’à les essayer !

Maintenant, si vous souhaitez aller plus loin et être guidé étape par étape pour mieux gérer vos émotions et obtenir davantage de confiance en vous, nous vous avons préparé une formation 100% gratuite à laquelle vous pourrez accéder juste ici : https://optisante.fr/formation/stress/inscription-formation-offerte/

En attendant vivez heureux, vivez pleinement, et à bientôt pour un nouvel article !


Références :

  • Le pouvoir de la confiance en soi, de Brian Tracy
  • Embrassez le crapaud, de Brian Tracy
  • Pouvoirs illimités, de Anthony Robbins
  • Les quatres accords toltèques, de Miguel Ruiz
  • Les mots sont des fenêtres, de Marshall B. Rosenberg
  • Je développe mon intelligence émotionnelle, de Lucile Quillet

Vous avez trouvez cet article intéressant ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer!

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes: 0

Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à noter ce post.